Résidence principale : comment appliquer l’exonération des plus-values immobilières en présence d’une activité de location de gîtes ?

La cession de sa résidence principale permet en principe de bénéficier d'une exonération des plus-values immobilières privées. Cependant, que se passe-t-il lorsqu'une partie de l'habitation est dédiée à une activité de loueur en meublé ou chambre d'hôtes. Un arrêt récent apporte des précisions pratiques intéressantes concernant la portée de l'exonération, et la pratique de celui-ci en présence d'une telle situation.
Pour accéder à ce post, vous devez souscrire à un Abonnement Annuel.

Partagez cet article

Abonnez-vous à notre newsletter !