Quelle gestion des déficits fonciers après la seconde loi de finances rectificatives pour 2022 : Un régime de faveur temporaire en trompe l’œil suscitant de nombreuses interrogations ?

La seconde loi de finances rectificatives pour 2022, augmente le plafond d’imputation des déficits fonciers sur le revenu global. L’adoption de l’article 12 de la seconde loi de finances rectificatives pour 2022 fait suite à l’adoption de la loi climat et résilience. Celle-ci met notamment en place une interdiction de louer des « passoires thermiques ». Dès 2025, il sera interdit des biens classés G, et dès 2028 cela concernera les biens de catégories F. A compter de 2034, cela concernera les biens de catégories E.
Pour accéder à ce post, vous devez souscrire à un Abonnement Annuel.

Partagez cet article

Abonnez-vous à notre newsletter !