Le legS de la chose d’autrui n’est pas le legs de la chose indivise : Nullité du testament ?

La Cour de cassation vient d'apporter des précisions sur la validité d'un testament portant sur un bien indivis
Pour accéder à ce post, vous devez souscrire à un Abonnement Annuel.

Partagez cet article

Abonnez-vous à notre newsletter !